La Fasciapulsologie, qu’est ce que c’est ?

La Fasciapulsologie est une thérapie manuelle des fascias qui s’adresse à tous. Elle apaise vos tensions physiques et émotionnelles, par le biais d'un toucher doux et profond et restitue mobilité et bien-être. La Fasciapulsologie a été créée par Christian Carini, kinésithérapeute, il y a plus de 60 ans.

La Fasciapulsologie repose sur la capacité qu'ont les mains à ressentir et à suivre, par le biais d’un toucher spécifique, la respiration des tissus, les micros-mouvements internes et la circulation des liquides. Le travail effectué constitue alors une invitation à la remise en mouvement des structures fasciales. Cette pratique manuelle non intrusive et délicate permet ainsi de dénouer les tensions, de réactiver et harmoniser la circulation sanguine et lymphatique, et ainsi de favoriser le rétablissement d’un équilibre dans votre corps.

Elle constitue un moyen d’intervention parallèle et complémentaire à la prise en charge et au suivi effectué dans le cadre de la médecine conventionnelle et ne substitue donc pas aux traitements médicaux.

Indications

Le champs des applications de la Fasciapulsologie est large étant donnée l'omniprésence des fascias dans notre corps qui forment un réseau tissulaire continu de la tête aux pieds.

Elle peut, à titre d'exemples, offrir un accompagnement pour les indications suivantes :

  • Troubles articulaires et musculaires ;
  • Troubles digestifs, gynécologiques dont endométriose, uro-génitaux, respiratoires et de la sphère ORL ;
  • Migraines et céphalées;
  • Troubles psychiques et émotionnels : stress, anxiété, troubles du sommeil, fatigue, dépression… ;
  • Déséquilibres neuro-végétatifs et endocriniens ;
  • Douleurs chroniques et maladies auto-immunes (fibromyalgie, spondylarthrite ankylosante, maladie de Crohn...) ;
  • Atténuation des effets secondaires de certains traitements lourds des maladies comme le cancer ;
  • Récupération postopératoire : assouplissement des cicatrices et préparation et soutien à la rééducation fonctionnelle ;
  • Bien-être général et amélioration des performances physiques pour le sport et les disciplines artistiques.
Comment se déroule la séance?

Une séance de Fasciapulsologie dure 1h30 (2h pour la première séance) et se déroule ainsi :

  • L’entretien en début de séance me permet de faire le point sur l’environnement dans lequel vous évoluez, vos maux ainsi que vos attentes.
  • Le cabinet de fasciapulsologie
    © Fabuleuxfascias.fr - 2024
  • Un examen palpatoire des différentes zones du corps me permet ensuite de localiser et identifier les tensions présentes. Une des compétences du fasciapulsologue consiste en effet à ressentir les zones de lourdeur, les tensions et les adhérences au niveau des tissus et des organes en appliquant les mains à différents endroits clés du corps.
  • La séance proprement dite : vous êtes alors allongé sur le dos sur une table de massage, couvert par un drap léger (et d'une couverture si besoin), et j’interviens en posant mes mains et en me déplaçant autour de vous au gré des différentes zones à travailler. Le travail effectué se traduit par un enchaînement de gestes spécifiques liés à un ou des protocoles particuliers, fonction de votre problématique ou demande (Il ne s’agit pas d’un massage).
    Les mains écoutent et suivent des chemins tissulaires et circulatoires pour remonter, par l’intermédiaire des points de tension de cette toile d’araignée que constituent les fascias, jusqu’à l’origine de la douleur qui, elle, peut se situer ailleurs et dater de plusieurs années. Les mains agissent de manière simultanée et complémentaire : pendant que l’une repère, l’autre va dans la direction perçue par la première. Les deux mains se trouvent de part et d’autre de l’axe de tension du tissu, qu’il s’agit de faire fondre afin de rétablir l'ouverture, la respiration et la mobilité naturelle des tissus.
  • L'échange en fin de la séance permet de faire le point sur le travail effectué et les suites à donner. Le nombre de séances nécessaires dépend de la profondeur des maux et de leur chronicité. Si plusieurs séances sont requises, elles sont espacées d’environ un mois, le temps pour le corps d’assimiler le travail.